• À propos de nous
  • Carrières
  • Nous joindre
  • Connexion courtier
  • English
  • Votre région :

    Please confirm your language and province so we can show the products and offers available to you.

    Pour connaître les produits et les offres dans votre région, veuillez indiquer votre langue et votre province ou territoire.

    Confirm your language:Choisissez votre langue :
    Confirm your region:Choisissez votre région :

Service 24/7 Réclamations : 1 866 464 2424

Loading

Le lundi 08 mars 2010 - Tout le Canada

La fièvre des jeux se propage

Jamey Frank, Indemnisation, Calgary

« Je ne peux pas croire que ça m’arrive pour vrai! », telle a été la première pensée qui a traversé l’esprit de Jamey Frank, employée d’Intact Assurance, lorsqu’elle a appris qu’elle faisait partie des 12 000 Canadiens sélectionnés pour porter le flambeau olympique.

Jamey, une experte en sinistres de Calgary, s'est inscrite à un concours parrainé par la RBC en septembre 2008. Mais ce n'est qu'à la fin de l'été 2009 que tout s'est concrétisé et qu'elle a appris qu'elle avait été choisie.

Jamey n’était pas seule. Des membres de sa famille de Saskatoon sont venus la voir courir les 300 mètres de son tronçon alors qu’un grand-oncle et une grand-tante ont promis de la regarder en direct du Mexique. Des amis et des collègues se sont levé tôt et bravé la température pour l’encourager sur Kensington Road.

« Mon uniforme est prêt à la maison. Il ne me reste qu’à l’enfiler le moment venu. J’ai même acheté une base pour poser la torche, qui sera exposée chez moi après ma course », nous disait-elle.

Jamey n’est pas la seule employée d’Intact à avoir été sélectionnée. Deux autres personnes l’ont été : Danistan Saverimuthu, un avocat de Québec, et Kevin Myketyn, un expert en sinistres d’Halifax.

Danistan Saverimuthu, Conseiller juridique, Québec

Les raisons qui ont poussé Danistan à s’inscrire comme porteur n’ont rien de surprenant. « Je suis un coureur, donc c’était logique pour moi de vouloir courir avec la flamme. » De son expérience, il a aussi retiré beaucoup de plaisir à découvrir les motivations des autres porteurs.

À l’écriture de cet article, il avait déjà fait sa course (de l’avenue Martin à l’avenue Saint-Charles en passant par le boulevard Lakeshore à Ottawa). Il a été transporté sur les lieux en navette avec les autres gagnants du concours. Pendant le trajet, il a découvert ce qui a incité les autres à participer. « Certains se sont inscrits parce que des membres de leur famille avaient déjà porté le flambeau. Une personne l’a fait pour attirer l’attention sur sa cause. Une autre encore voulait exposer le flambeau dans les écoles du coin une fois la course terminée. »

À la rencontre préliminaire, les organisateurs nous ont dit que nous pouvions nous attendre à être traités comme des vedettes, a affirmé Danistan en riant. « Je ne sais pas comment les vedettes sont traitées, mais nous avons sûrement reçu le même traitement. » Des étrangers se sont fait photographier avec lui, des enfants se sont rassemblés dans les cours d’école pour encourager les coureurs au passage de la navette, et des milliers de personnes les ont également encouragés dans les rues. « La foule était déchaînée. »

Ce que Danistan a apprécié par-dessus tout, c’est le sentiment de faire partie des Jeux olympiques et de vivre l’expérience de notre commandite de patinage de vitesse de façon concrète.

Kevin Myketyn, Stagiaire, Indemnisation, Halifax, N.-É

Le sens de l’engagement, c’est ce qui ressort également de l’histoire de Kevin Myketyn. Il est devenu porteur du flambeau par l’entremise d’une conférence nationale – ACTIVEZ 2009 –, qui visait à promouvoir l’activité physique chez les jeunes de 12 à 19 ans. À titre d’ancien délégué, il a déjà eu la chance de courir avec des collègues et d’être commandité par Motivez Canada et Coca-Cola.

Kevin et les 19 autres coureurs de l’équipe ACTIVEZ 2009 ont clôturé les festivités à Midland, en Ontario, en portant le flambeau vers Barrie. Parce que nous avons couru en équipe, chacun a porté le flambeau sur 50 mètres plutôt que sur les 300 mètres traditionnels.

« Il n’y a pas de mots pour décrire l’expérience que j’ai vécue. J’ai toujours fait du sport, que ce soit du hockey, de la crosse, du football ou de l’athlétisme, mais mon expérience de porteur de flambeau sera mon plus beau souvenir comme sportif. Le sentiment qu’on éprouve lorsqu’on lève le flambeau dans les airs pour saluer les gens massés dans les rues, c’est quelque chose d’inoubliable. La course a été l’un des moments dans ma vie où je me suis senti fier d’être Canadien! »

Sur la photo : Kevin Myketyn est le deuxième à la droite de la porteuse du flambeau

Retourner à Intact y était