Cinq mauvaises habitudes à perdre au volant

Généralement, un automobiliste qui fait une mauvaise manœuvre sera jugé durement pour son manque (apparent) de compétence et de vigilance. Pourtant, la plupart des conducteurs commettent des erreurs à un moment ou à un autre. Il est donc important d’évaluer sa propre conduite! Voici cinq mauvaises habitudes à perdre pour conduire en toute sécurité.

1. Distraction au volant

Évitez de manipuler la radio ou de répondre à l’appel d’un ami ou d’un collègue; gardez vos mains sur le volant, ainsi que vos yeux et votre esprit sur la route. Selon la Gendarmerie royale du Canada, les automobilistes sont trois fois plus à risque d’avoir un accident s’ils sont distraits. Cette proportion bondit à 23 lorsque des textos sont en cause. Si vous recevez un appel ou un message auquel vous devez absolument répondre, repérez un endroit bien visible où vous arrêter. Rangez-vous de façon sécuritaire et mettez vos feux de position pour prendre l’appel ou répondre au texto.

2. Rage au volant

La façon dont certaines personnes se comportent sur la route peut parfois faire peur à d’autres automobilistes. Accélérer de façon agressive, couper les gens, zigzaguer d’une voie à l’autre sont des comportements qui, en plus d’être dangereux, peuvent amener les autres conducteurs à perdre leur sang-froid… et à répliquer de façon tout aussi agressive. Ne cédez pas à la tentation. Restez calme, concentrez-vous sur la route et répétez-vous qu’il est essentiel de maintenir une conduite défensive. Soyez proactif, pensez à votre sécurité et à celle des autres automobilistes.

3. Conduire sous l’emprise de la fatigue

Que vous ayez passé la nuit à préparer un examen, à souffrir d’insomnie ou à bercer votre bébé, le fait de conduire dans un état second est dangereux pour vous et les autres usagers de la route. Selon le Conseil canadien de la sécurité, la fatigue est à l’origine d’environ une collision sur cinq, et la troisième cause d’accidents de la route après la conduite en état d’ébriété et la vitesse. Le fait de passer 18 à 21 heures sans dormir revient à avoir un taux d’alcoolémie de 0,05 à 0,08 %, et est comparable à la conduite avec facultés affaiblies.

Assurez-vous d’avoir sept à huit bonnes heures de sommeil avant de prendre la route, et soyez attentif si vous commencez à bâiller, à dévier de votre voie ou à avoir de la difficulté à garder les yeux ouverts. Cela indique clairement que vous devez arrêter de conduire (et passer le volant à quelqu’un d’autre) ou vous ranger dans un endroit sécuritaire pour faire une sieste. Vous trouverez ici d’autres signes de fatigue pour éviter de conduire dans un état de somnolence.

4. Obstruction de la circulation quand vous êtes perdu

Il peut être frustrant d’avoir perdu son chemin ou de ne pas trouver l’adresse où l’on doit se rendre, ce qui peut nous amener à ralentir pour chercher le nom des rues ou le numéro civique des maisons. Mais le fait de bloquer la circulation peut avoir bien d’autres conséquences qu’un simple retard. Les automobilistes peuvent s’impatienter, se fâcher et commencer à avoir un comportement imprévisible pour s’imposer. Mieux vaut vous ranger sur le côté et consulter votre GPS ou appeler quelqu’un pour avoir des indications, le temps que la circulation devienne plus fluide.

5. Prendre et déposer des passagers dans des zones passantes

Il est très risqué de prendre ou laisser des passagers à une intersection, dans une zone où il est interdit de s’arrêter ou en pleine circulation, surtout s’il s’agit d’enfants. Selon une étude menée en 2016 par l’Université York et l’Hospital for Sick Children, le risque de blessures lors de collisions impliquant des piétons et des véhicules à moteur augmente aux heures de pointe en raison du comportement non sécuritaire des parents qui font descendre de voiture de jeunes enfants.

Déposez vos passagers du côté droit de la route et évitez de vous arrêter au milieu de la route ou de vous stationner en double file – même pour une petite minute. Rangez-vous sur le côté ou, lorsque c’est possible, dans une zone de « dépôt » désignée.

S’il est vrai que les mauvaises habitudes au volant ne se perdent peut-être pas du jour au lendemain, il n’en demeure pas moins que le fait d’avoir conscience des risques accrus associés à votre comportement est un premier pas pour adopter une conduite défensive plus sécuritaire.

Source
1. Gendarmerie Royale du Canada – La distraction au volant :
http://www.rcmp-grc.gc.ca/cycp-cpcj/dd-dv/index-fra.htm
2. Canal Vie - Éviter la fatigue au volant :
http://www.canalvie.com/sante-beaute/sante/prevention-et-maladies/fatigue-au-volant-1.1218315
3. Étude sur la prévention des blessures causées par des collisions de la route (2016) : http://news.yorku.ca/files/driver-behaviour.pdf (en anglais seulement)

Abonnez-vous à La Couverture

Apprenez tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance auto et habitation. Inscrivez-vous à notre infolettre qui contient des conseils et des renseignements pratiques pour chaque saison. Vous y trouverez aussi les nouvelles les plus récentes à propos de notre entreprise et de nos produits d’assurance.

S'Abonner

Changements climatiques : les nombreuses façons de faire la différence

À l’occasion du 150e anniversaire du Canada, nous nous donnons pour mission de favoriser l’adaptation aux changements climatiques au pays et de renforcer plus que jamais notre résilience à ces changements.

En savoir plus

Que faire si vous trouvez un animal sauvage dans votre cour?

Ratons laveurs, mouffettes, renards, chauves-souris, coyotes, écureuils, au secours!

En savoir plus

5 mesures de sécurité qui pourraient réduire votre prime d’assurance auto

Votre prime d’assurance auto dépend de divers facteurs, par exemple le type de véhicule que vous conduisez, votre lieu de résidence et la fréquence de vos déplacements.

En savoir plus

La Couverture

La Couverture, publication d’Intact Assurance, est une infolettre trimestrielle qui contient des conseils pratiques et des articles sur tout ce qui touche à l’assurance auto et habitation, ainsi que les nouvelles les plus récentes à propos de notre entreprise et de nos produits d’assurance.

Un courtier peut vous aider

Des questions sur votre assurance auto ou habitation? Parlez à un courtier. Il vous aidera à y voir clair.