Passer au contenu principal

L’autonomie et la conduite de la voiture électrique par temps froid : petit guide

Présenté par l'Agence La Turquoise

Plus la voiture électrique s’impose sur nos routes, plus sont déboulonnés les mythes au sujet de son inefficacité en hiver. Le comportement du véhicule électrique quand le mercure descend est parfois même avantageux par rapport à la voiture à essence. Tour d’horizon.

Le démarrage est-il plus compliqué en saison hivernale ?

Non. Même dans les températures les plus glaciales, la voiture électrique (VÉ) s’allume comme un charme, sans faire de bruit. Par temps chaud et par temps froid, son moteur se comporte de la même manière, parce qu’aucun liquide n’est en contact avec ses éléments.

La VÉ peut même être préchauffée pour assurer le confort. Le préchauffage n’engendre aucune pollution et il permettra en outre d’économiser l’autonomie de votre batterie pendant que vous roulez. En effet, car l’habitacle préchauffé se maintient chaud sans que vous deviez y ajouter une chaufferette fonctionnant à plein régime : il suffira au système de chauffage de maintenir la température. Des économies d’énergie. 

Est-ce une bonne idée d’utiliser seulement le siège chauffant?

Absolument! Quand la journée est froide mais pas glaciale, réchauffez-vous simplement avec le siège chauffant et le volant chauffant. Ils sont moins énergivores que le système de chauffage de l’habitacle. Ils vous permettront d’économiser un peu d’énergie et de rouler plus longtemps sans devoir vous arrêter pour une recharge.

La voiture est-elle moins stable sur la neige et la chaussée glissante ? 

Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte, et le tout dépend de votre style de conduite, mais la VÉ est néanmoins plus stable que la voiture à essence en raison du poids de sa batterie. Celle-ci, lourde et située sous le plancher, ajoute adhérence au sol et traction, ce qui rend la conduite plus facile sur une chaussée glissante et améliore le sentiment de sécurité.

Les bornes chargent-elles moins vite en raison du froid ?

Vous remarquerez à tous coups une augmentation du temps de chargement. C’est un désavantage inévitable, mais il y a des moyens de mieux faire passer la pilule. Rappelez-vous que la température de la batterie est un facteur déterminant : plus elle est chaude, plus elle se recharge vite. Privilégiez donc des temps de recharge après une longue route !

Est-il vrai que l’autonomie de la batterie diminue en hiver ?

Oui ! Les conducteurs témoignent d’une perte d’autonomie de 10 % à 40 %. Par exemple, une VÉ bénéficiant d’une autonomie de 120 kilomètres en été verra cette autonomie baisser à 80 kilomètres l’hiver. Vous pouvez néanmoins augmenter l’autonomie électrique en adoptant une conduite plus raisonnable, en particulier au démarrage. Quand votre voiture est inutilisée pendant une longue période hivernale, laissez-la branchée.

Une bonne nouvelle pour vos assurances

Grâce à ces conseils, vous serez à l’abri de la plupart des pépins pouvant survenir au volant de votre VÉ quand la température extérieure chute. Mais en cas d’accident ou de tempête féroce qui cause des dommages graves, une bonne assurance auto demeure essentielle.

Bonne nouvelle : votre comportement écologique vous octroie un rabais pouvant atteindre 20 %* sur votre prime d’assurance pour véhicule électrique. Contactez votre Agence La Turquoise pour obtenir une soumission et des protections adaptées à votre réalité.. 

*Certaines conditions s'appliquent. Ce site fournit de l'information générale seulement. Veuillez vous référer à votre contrat d'assurance, ce dernier prévaut en tout temps.

Vous avez besoin d'une assurance auto? Contactez L'Agence La Turquoise pour obtenir une soumission dès maintenant!

Tags de l'article