Passer au contenu principal

Marchande de rêve

Valérie Lapensée fait partie de la quatrième génération de Lapensée à la tête de l’entreprise familiale. Son rêve, c’est de continuer à faire grandir l’entreprise fondée par son arrière-grand-père.

Matelas Lapensée : une histoire de famille

C’est en 1902 qu’Eugène Lapensée fonde sa compagnie de fabrication de matelas et de rembourrage de meubles dans une petite usine située derrière la maison familiale. L’entreprise passe ensuite aux mains de son fils, Raymond, puis de son petit-fils Michel, le père de Valérie, qui investit toutes ses économies pour déménager dans un plus grand local. « Mon père avait quatre emplois en même temps pour ramasser des sous pour pouvoir développer et investir dans l’entreprise », raconte Valérie.

Depuis qu’ils sont tout petits, Valérie et son frère Pascal prennent part aux discussions entourant l’entreprise familiale. « Autour de la table, quand on était jeunes, on parlait déjà de tout ce qui se passait dans l’entreprise, se souvient Valérie. Ça fait vraiment partie de moi, je l’ai dans la peau. »

Aujourd’hui, c’est à leur tour de prendre la relève. « On continue à avoir plein de projets, à développer, à ouvrir des nouveaux points de vente. C’est bien excitant », confie-t-elle.

Le sommeil : une mission au quotidien

Pour Valérie, dormir sur un matelas de qualité a toujours été primordial. « Lorsque j’étais toute jeune et que j’allais dans des hôtels, j’étais toujours curieuse de voir les matelas. Même à 6 ou 7 ans, je me souviens de lever les draps pour inspecter la qualité du matelas », raconte-t-elle.

Encore aujourd’hui, Valérie préconise un sommeil réparateur. Elle ne boit pas de café et évite de manger du chocolat le soir.

Notre nom se retrouve sur les matelas, alors nous devons nous assurer d’être fiers de notre produit.

Ce qui motive Valérie à travailler chaque jour, c’est d’offrir un sommeil de qualité à ses clients. Elle connaît l’impact d’un sommeil réparateur sur le corps et l’esprit. Pour elle, la mission de l’entreprise est de permettre aux gens de mieux rêver. 

Faire grandir le rêve

Le rêve de Valérie, c’est de voir l’entreprise familiale continuer de croître tout en restant fidèle à ses racines.

« C’est sûr qu’en étant la quatrième génération d’une entreprise familiale, il y a beaucoup de choses qui se sont passées avant qu’on embarque dans l’aventure, donc beaucoup d’acquis qu’on veut protéger », explique-t-elle. « Mais ça ne nous empêche pas de regarder vers l’avenir et de continuer à vouloir faire grandir le rêve familial. »

Et, qui sait, peut-être voir un jour une cinquième génération de Lapensée prendre la tête de l’entreprise.

Tags de l'article