Passer au contenu principal

L'ABC d'une copropriété bien assurée au Québec

La vie en condo, c’est la vie dont vous rêviez! Pour en profiter pleinement en ayant l’esprit tranquille, mieux vaut bien comprendre ce qu’il en est en matière d’assurance.

À l’achat d’une copropriété, vous devenez propriétaire de votre appartement (partie privative) et d’une partie du bâtiment lui-même incluant le hall, les couloirs, la toiture, etc. (parties communes). L’assurance d’un condo requiert donc deux contrats: celui du copropriétaire et celui du syndicat de copropriété.

L’assurance du copropriétaire

Être propriétaire d’un condo implique certaines responsabilités, comme celle de protéger vos biens. C’est aussi une excellente façon de protéger votre investissement.

Votre assurance habitation pour copropriétaire couvre:

  • vos biens (meubles et effets personnels);
  • votre responsabilité civile (pour tout dommage matériel ou blessure causés à autrui dont vous seriez tenu responsable);
  • les améliorations apportées à votre partie privative.

Voici quelques exemples de changements qui peuvent augmenter la valeur de votre condo:

  • remplacement des armoires de cuisine;
  • réfection complète des planchers;
  • ajout d’une thermopompe.

Vous prévoyez de nouvelles rénovations, comme remplacer les comptoirs de la salle de bain? Il importe que votre assureur en soit informé afin que votre condo soit assuré à sa juste valeur.

L’assurance du syndicat de copropriété

Le bâtiment et les aires communes de votre immeuble sont couverts par un contrat d’assurance entreprise, soit l’assurance du syndicat de copropriété. La loi oblige le syndicat des copropriétaires à détenir une protection pour les risques usuels (vol, incendie, etc.), dont le montant doit correspondre à la valeur à neuf de l’immeuble.

L’assurance du syndicat de copropriété couvre également:

  • le bâtiment lui-même, incluant les parties communes;
  • la portion du bâtiment incluse dans chaque unité (murs, planchers, fenêtres);
  • les aménagements d’origine;
  • les biens communs (garage, gymnase, mobilier de terrasse, etc.);
  • la responsabilité civile du syndicat (obligatoire);
  • la responsabilité civile des administrateurs.

Vérifiez si les couvertures de votre syndicat de copropriété sont suffisantes; sinon, n’hésitez pas à ajuster votre assurance en conséquence.

En cas de sinistre

Les rénovations de la salle de bain à peine terminées, la baignoire du voisin d’en haut déborde et cause d’importants dommages chez vous… Qu’en est-il du règlement?

  • L’assurance du syndicat de copropriété couvre les frais pour remettre votre salle de bain dans l’état où elle était à l’origine (murs, plafonds, comptoirs en mélamine);
  • Votre assurance habitation du copropriétaire vous indemnise pour les améliorations apportées: elle couvrirait donc l’excédent déboursé pour remplacer les comptoirs d’origine par ceux en granit, par exemple.

Frais de condo, fonds de prévoyance et d'autoassurance

Les frais de condo permettent au syndicat des copropriétaires d’assurer l’entretien régulier du bâtiment et de constituer les fonds qui permettront d’assumer les dépenses liées à des travaux majeurs ou au paiement d’une franchise à la suite d’un sinistre touchant une partie privative et commune. Ne lésinez pas à payer les frais de condo: ils sont essentiels afin d’assurer la bonne santé financière de l’immeuble et ainsi limiter les mauvaises surprises.

Pour mieux comprendre comment les derniers changements législatifs dans le domaine de la copropriété affectent les syndicats de copropriété et les copropriétaires au Québec, consultez notre aide-mémoire pratique.

Renseignez-vous auprès de votre courtier d’assurance

Pour en savoir plus à ce sujet ou si vous avez des questions sur votre assurance de copropriété, communiquez avec votre courtier d’assurance, c’est votre meilleur conseiller.